The Mandalorian : premier avis

Salutations, citoyens. Juger une série sur son premier épisode est un exercice délicat, particulièrement lorsqu’il s’agit de The Mandalorian. Mais étant donné la façon dont les astres sont en train de s’aligner, il est sans doutes intéressant tout de même d’en dire un mot.

On peut dire ce qu’on veut, ce moment a quelque chose d’historique. Douze ans après la première annonce d’une série live Star Wars, la voici enfin ! On n’y croyais plus, pas vrai ? Et alors que la Postlogie continue de diviser le fans, la pression est très forte sur cette série.

Donc, oui. Même s’il est difficile de juger une série sur son épisode pilote, il FAUT en dire un mot.

The mandalorian critique
Un tandem qui fonctionne

Ce premier épisode est réalisé par Dave Filonni, semi-divinité chez une bonne partie du fandom Star Wars pour avoir proposé des séries comme The Clone Wars ou Star Wars Rebels. Il s’agit ici de sa première oeuvre live-action en tant que réalisateur. Une pression supplémentaire me direz-vous… et je suis bien d’accord avec vous, citoyens.

Ajoutons à cela un double-enjeu : Redorer le blason du Star Wars par Disney auprès d’une partie des fans… et créer un appel d’air vers sa nouvelle plateforme SVOD Disney+, bref. The Mandalorian est la série de tous les enjeux !
Et ce premier épisode va immédiatement donner le ton de la nouvelle stratégie de Lucasfilm pour Star Wars, une flopée de projets destinés à l’origine pour le grand-écran devant basculer en mini-série sur Disney+, notamment le spin-off centré sur Obi-Wan.

Des attentes fortes de la part des fans !

À titre personnel j’attendais ce premier épisode avec enthousiasme. Mais avec aussi suffisamment de recul concernant les grandes promesses de Lucasfilm et Disney : Une ambiance Western, de nouvelles planètes et personnages, des éléments clefs de compréhension du contexte de la postlogie (enfin) et j’en passe.

Mais beaucoup de fans eux, prennent ces grandes déclarations pour argent comptant. Et quand on nous promet la Lune, on veut être livré. Qui pourrait reprocher le contraire ?

Et alors, que vaut The Mandalorian ?

Allez, ne tardons pas plus et parlons (SANS SPOILER) de ce premier épisode de la série.

Je le dis tout net : je l’ai trouvé TRÈS intéressant.

Très intéressant, mais pas parfait bien sûr. Cette série, à l’instar de n’importe quel film de la saga Star Wars a des défauts. Mais ses forces sont telles qu’il est facile de passer outre.

Pour commencer, l’exotisme si typique de Star Wars est là et fonctionne à merveille dès les premières minutes de l’épisode. À tel point qu’on réalise qu’il manque un peu à la postlogie. Cela est du à une avalanche d’aliens et des décors travaillés, riches en détails. On apprécie également le retour d’espèces aliens présentes dans les six films de l’époque Georges Lucas… enfin !

Ces dernières avaient quasiment disparues de la postlogie et des spin-off, au détriment d’une certaine forme de cohérence… et surtout de l’exotisme qui fait l’univers de la saga.

La réalisation ajoute également à cet exotisme, se laissant aller à proposer des plans contemplatifs, proche du style documentaire que Lucas affectionnait tant. Mais n’hésitant pas à resserrer ses plans et à passer en caméra épaule durant les moments d’actions, ajoutant une immersion dans le pure style « Rogue One ».

L’ambiance western est effectivement au rendez-vous, que ce soit dans les décors, les personnages ou même la photographie. C’est sans doutes l’oeuvre Star Wars la plus influencée jusqu’à présent, dépassant peut-être même Solo et son braquage de train.

The mandalorian critique
Fort Alamo ?

Au service des fans…

Le fan service est dégoulinant. C’est même audacieux d’en mettre autant dans un seul épisode ! On retrouve quantité de clins d’œil et autres références, que ce soit aux films de Georges Lucas ou à l’univers étendu… particulièrement concernant la culture Mandalorienne, mais pas que !
Mais si ce fan service est très appuyé, il reste au service du récit et ne se fait pas au détriment de ce dernier. Cela dit, la frontière est fine et le pari était risqué.

…mais pas que !

Mais, nous ne sommes pas face à un fanfilm à gros budget pour autant ! La série apporte quantité de nouvelles billes à l’univers de la saga. Cette dernière se déroulant (on le rappelle) quelques années après le Retour du Jedi. On y découvre un empire en plein délitement, perdant la confiance des peuples les plus reculés, mais aussi une galaxie qui se transforme économiquement et politiquement. Au point que les mercenaires commencent à avoir du mal à trouver un travail… bien payé.
Notre héros, Mandalorien, est de ces mercenaires qui commencent à voir leur gagne-pain s’amenuiser. Mais un gros coup lui est proposé… par un client qui semble avoir des projets.

The Mandalorian avis
Ce fusil dans le dos du personnage est un héritage… de Star Wars Holiday Special !

Le casting fonctionne divinement et les acteurs sont très convaincants. Il y a cette justesse de ton et cette sobriété qui font les grandes séries. Les personnages laissent à penser une vie dure, faite d’épreuves qui justifient aujourd’hui leurs compétences et leurs postes, que ce soit pour le protagoniste ou ses différents interlocuteurs dans cet épisode. Dans tous les cas, on veut en savoir plus !

Concernant l’intrigue en elle-même, je lui au trouvé une touche très Clone Wars, sans doutes due à Dave Filloni, que ce soit dans l’écriture ou la réalisation des fusillades. Mais le ton est plus adulte et le format de quarante minutes (le double d’un épisode de Clone Wars) laisse du temps pour installer une ambiance, parfaitement soulignée par la musique (à un thème prêt qui m’a semblé étonnant).

Bref.

Vous l’avez comprit, j’ai beaucoup aimé cet épisode. The Mandalorian est (pour le moment) plein de promesse et je ne peux qu’espérer que la suite sera du même tonneau… car il s’agit seulement du premier épisode, ne l’oublions pas !

Des retours (pour le moment) unanimes

D’après mes recherches diverses, le fandom semble également tomber d’accord sur la bonne qualité de cette série. Même si certains sont plus emballés que d’autres, il n’y a pas de schisme ici : ce premier épisode plaît. Une preuve (s’il en fallait une) que : OUI, les fans de Star Wars peuvent être satisfaits… et que NON, les attentes ne sont pas « toujours trop élevées ». 

Cette série n’étant pas disponible sur la plateforme française de Disney+ avant mars 2020, nous allons patienter avant d’en parler dans le podcast. Mais cela viendra en son temps citoyen, ne vous en faites pas !

Leave a Reply