Salutations citoyens ! Sortons quelques instants du format podcast pour passer à la vidéo. La semaine dernière, j’ai eu le plaisir de réaliser l’interview de Paul Blake, lors du Salon Fantastique 2018. Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais il a son importance : Il s’agit de l’acteur qui a incarné Greedo dans le premier Star Wars de 1977.

Cet anglais, un homme charmant à l’humour à la hauteur de la réputation de ce pays, m’a donné quelques éléments de réflexion que je souhaite partager avec vous en répondant à cette question :

Pourquoi Greedo est-il un personnage si emblématique ?

C’est une vraie question qui mérite qu’on s’y penche. Greedo est un personnage présent sur une seule et unique scène du film… et son rôle est peu reluisant. « Un personnage inapte », comme le dit Paul Blake lui-même, qui « n’a pas les compétences requises pour faire son travail ». Pour preuve, il se fera descendre comme un bleu après avoir essayé de braquer Han Solo.
Alors, pourquoi ce personnage est-il si emblématique de saga ?
Bien évidemment, il n’a pas l’aura écrasante et indéboulonnable d’un Dark Vador, ni même le mystère d’un Boba Fett. Mais n’importe qui est à-même de le reconnaître sur une image, même les simples amateurs de saga.

Mystère, donc. À moins que la réponse ne soit :

Parce que Greedo est Star Wars

Ce Rodien vert aux yeux étincelants est la parfaite illustration de l’univers de Star Wars. Un alien au physique complètement improbable, s’exprimant dans une langue inconnue, qui a une vie dans cet univers, faite d’aventures et de larcins.
Il est la parfaite personnification de l’exotisme de la saga, de cet univers sans limites ! C’est même le premier alien du film à s’exprimer aussi longuement… et avec sous-titres s’il vous plaît !

Voilà pourquoi Greedo est un personnage fondamental. Ce personnage a participé à la construction du mythe Star Wars. Avec sa petite bouche et ses longs doigts, dans cette scène sommes toutes amusante mais au final très anecdotique, il ajoute beaucoup d’épaisseur à l’univers du film et enfonce le clou de cette scène dans la Cantina… qui n’aurait pas autant d’impact sans ce personnage. 

Je vous laisse à cette réflexion, avec ci-dessous l’interview de Paul Blake réalisée au Salon Fantastique 2018 ! J’en profite pour remercier Mint In Box, L’armoire Geek et La Médiathèque de Coruscant.

Et si vous voulez enfin savoir qui a tiré le premier… Paul Blake y répond !

Salutations citoyens !