Salutations citoyens ! Ça y est, Star Wars Battlefront 2 est sorti… et il n’aura pas fallu longtemps pour que votre serviteur aille l’acheter ! Après un premier volet que j’ai trouvé (malgré les critiques de certains) tout à fait satisfaisant et qui m’a offert de nombreuses heures de jeu, il était temps que Dice et EA sortent ce second opus.

Et si ce Star Wars Battlefront 2 était plein de promesses, la polémique est vite arrivée, dénonçant tout un modèle économique de l’industrie vidéoludique. Face à ces attaques, d’autres joueurs ont répondu par l’excès inverse, vantant les mérites de ce jeu, positionné directement comme le meilleur FPS de ces dix dernières années, etc.

Bref, il était temps qu’un joueur fan de la saga se penche un peu sur le sujet, citoyens !

Ceux qui se promènent ici de temps en temps savent que je suis un joueur occasionnel, pas un gros gamer. Mais je me flatte tout de même d’avoir passé la centaine d’heure de jeu sur le Battlefront premier du nom ! 

Inutile donc de dire que ce Star Wars Battlefront 2, je l’attendais !Et je l’attendais particulièrement pour son mode solo, proposant un véritable récit prenant pied à la toute fin du Retour du Jedi. Je partais du principe que pour le multi, les bases du premier volet étaient très saines et permettraient d’avoir quelque chose du tonnerre.

Les grandes forces de Star Wars Battlefront 2

. La campagne solo est intéressante et divertissante, quoi qu’on en dise. Et que ceux qui estiment sa durée trop courte rejouent à l’un des cinq derniers Call of Duty. La durée est identique. Ce mode solo s’inscrit donc dans la droite lignée de ce que peut proposer un jeu vidéo ayant également un gros multijoueur.

. Les personnages sont intéressants, même s’ils auraient mérité d’être un peu plus travaillés. Comme à chaque fois depuis le rachat de Lucasfilm par Disney, le personnage principal est une femme, qui tient fermement les rennes de son escouade d’élite impériale. 

. La direction artistique est parfois un peu froide (à la The Force Awakens), mais fonctionne très bien et nous plonge dans la saga immédiatement.

. Les armes ont été entièrement revues, pour le meilleur. Elles ont une vrai pèche. Un punch très immersif et une gestion des dégâts et autres intéressante, qui leur donne une véritable personnalité.

. Les batailles spatiales assurent ! Le système ayant entièrement été revu, le maniement des vaisseaux, les sons, les armes, bref. Nous y sommes ! Elles ont véritablement gagné en immersion et en dynamisme, c’est une vraie bonne surprise. 

. Ah oui au fait, le jeu est superbe ! Je n’ose imaginer ce qu’il peut donner sur un PC survitaminé. Je ne crois pas avoir vu plus beaux jeux de lumières. 

Le problème ce n’est pas la lootbox

Internet a largement parlé de la dynamique Pay-to-win du jeu, on ne va pas revenir dessus. D’autant plus qu’aujourd’hui toutes les transactions payantes sont bloquées sur ce Star Wars Battlefront 2, donc pas de problème en ce qui me concerne. Mais il faut admettre qu’elles sont biens présentes dans ce jeu, ces Lootboxes. Dans les menus, les temps de chargement, etc. 

Mais à nouveau, rien à dire sur le sujet, car il n’est pour le moment pas possible de dépenser de l’argent (réel) pour les acheter. 

Par contre, je suis surpris que personne ne mette le doigt sur deux autres défauts du jeu. Je ne chipote pas ici, car ces derniers m’ont véritablement sauté à la tronche dès les premières minutes de jeu en multijoueur… tout comme à mes camarades de jeux, qui sont bien moins « fans » de la saga Star Wars que moi.

Le peu de modes de jeux

Le précédent opus de Star Wars Battlefront proposait plus de dix de modes de jeux différents, notamment « Attaque de marcheurs », mais d’autres modes très réussis tels que « Plaque tournante », « cargaison », etc. La diversité de ces modes était excellente et augmentait beaucoup la durée de vie générale du jeu.

Dans Star Wars Battlefront 2, il n’y en a plus que cinq :

. « Assaut » et « Combats spatiaux » (les seuls modes à 40 joueurs),
. « Affrontements héroïques », « frappe » et « escarmouche » (qui sont des modes allant de 8 à 12 joueurs).

Il n’y a donc plus de mode « traque », « course au droids » (qui était une capture de drapeau), « Plaque tournante », etc. C’est vraiment dommage, car il est clair qu’on va vite faire le tour de ces 5 modes de jeux, ce peu importe le nombre de maps pour y jouer.

Le non-respect de la timeline Star Wars

Ça n’a l’air de rien, comme ça sur le papier. Mais c’est pourtant très déroutant : On passe son temps à sauter du coq à l’âne.

On passe d’une bataille issue de l’épisode VII à une autre en lien avec la Guerre des Clones, puis on file sur Endor pendant le Retour du Jedi. On navigue entre les trilogies de manière complètement erratique et aléatoire. Cela casse complètement l’aspect « guerre » et batailles entre deux factions et lui insuffle une dynamique beaucoup plus « arcade ». 

Par ailleurs, certains joueurs qui préfèrent rester dans une époque précise (guerre des clones ou trilogie originale), n’hésitent pas à quitter la partie si la suivante ne leur plaît pas. On peut donc passer de 40 joueurs à 18 pour la partie suivante… avec donc des maps subitement désertées. 

Il faut dire que pour chaque période, tout est très différent. Les personnages incarnés (un droid, un stormtrooper, un soldat du premier ordre, etc.), mais aussi leurs armes, leur équipement, les véhicules, etc.

Cela s’avère déroutant, plus qu’on ne pourrait le penser au premier abord.

Mais ce non-respect de la timeline est encore plus flagrant avec les « héros », personnages déblocables au cours de la partie : Luke SKywalker déboule au milieu des droids séparatistes, Dark Maul se fritte contre Han Solo, Yoda apparaît au milieu d’une bataille mêlant Résistance et Premier Ordre, etc.

A nouveau, ça n’a l’air de rien, d’un détail. Et pourtant, cela gâche une bonne partie l’expérience de jeu. Que fout Rey sur Hoth à se fritter contre Dark Maul et des stormtroopers ? Que fout Kylo Ren à se battre contre Yoda sur Endor ?

Cela gâche une partie du boulot effectué sur ce jeu. Tout ce travail pour réaliser de belles cartes, fidèles aux films et immersives, foutu en l’air par l’arrivée d’un personnage qui n’a strictement rien à faire dans cet environnement. 

Il aurait plutôt fallu cantonner les héros à leur époque respective, quitte à en ajouter comme par exemple :

. Le Compte Dooku,
. Han Solo version The Force Awakens,
. Obiwan époque Guerre des Clones,
. Anakin Skywalker,
. Django Fett,
. Finn,
. Les chasseurs de primes (IG 88, et compagnie),
. Le Général Hux,
. etc.

En voici déjà une bonne dizaine qui sont ici absents et qui permettraient d’avoir des héros pour chaque période de la saga sans devoir tout mélanger.
C’est d’ailleurs toujours possible : Une simple mise à jour qui changerait toute l’expérience de jeu et ajouterai une dynamique bien plus immersive.

Le fait de pouvoir choisir sa trilogie avant d’attaquer une partie serait également un sacré plus. Se faire une partie Séparatistes vs République, ou Empire vs Rebelles, etc.

Voilà deux ajouts qui changeraient beaucoup de choses dans l’expérience du joueur.

On tord ici le bras à la timeline Star Wars sans raison particulière. D’ailleurs on se demande à un moment pourquoi ne pas mettre le premier ordre face aux rebelles ou aux clones ? Puisque de toutes façon Rey va débouler dans un lieu et une époque qui n’est pas là sienne ? 

Voilà quels sont les deux vrais défauts de ce jeu, qui méritent d’être pointés du doigt. Pourquoi ? Parce qu’il s’agissait des deux véritables forces du premier volet :

. Son respect indiscutable de l’univers de la saga,
. La richesse de ses modes de jeux.

Le nombre de maps et véhicules supplémentaires ne combleront malheureusement pas ces défauts et c’est bien dommage. Mais je suis tout de même surpris que personne n’ai rien trouvé à redire sur ces deux aspects. J’espère que ce n’est pas moi qui suis terriblement exigeant et difficile !

Pour résumer

J’ai personnellement trouvé que le mode solo, même si on aurait pas refusé une ou deux heures de jeu en plus, est très réussi. Notons qu’un joueur aguerri devra pousser la difficulté au maximum pour s’amuser un peu (comme pour un Call Of Duty, à nouveau). 

Ce mode nous offre une aventure 100% Star Wars qui fonctionne bien et dont on n’avait pas profité depuis… bien longtemps ! Surtout en FPS, où il faut aller chercher « Republic Commando », voire « Jedi Academy » pour avoir une aventure portée par un véritable récit. 

Concernant les défauts dont ce jeu est victime (et au-delà de son modèle économique), il est encore possible d’espérer ! Rien ne dit que Star Wars Battlefront 2 ne va pas évoluer dans les semaines et les mois qui viennent et donner un peu de structure à tout cela. 

Avec la sortie de Star Wars VIII et la tourmente médiatique actuelle dont le jeu souffre, il est possible de voir apparaître une lourde mise à jour de 20 Go allant dans le bon sens. Ce fut d’ailleurs plusieurs fois le cas pour le Battlefront précédent.

On espère donc que ce sera le cas ici aussi, car ce jeu a un potentiel ludique très important et beaucoup de qualités. Il faut vraiment saluer le travail effectué sur ce Star Wars Battlefront 2.

Il ne manque pas grand-chose pour en faire un grand jeu (ce n’est pas encore le cas), alors croisons les doigts pour que cela vienne.

J’espère simplement que les mauvaises premières ventes du jeu n’iront pas dans le sens d’un abandon du jeu de la part du studio. Je croise les doigts pour que les fameux DLC gratuits voient bien le jour et que des mises à jour arrivent. Car ce jeu a tous les atouts d’un grand FPS multijoueur !